Partenariat Enkadia Sini / Idiély Na-Mali logo_Region_Centre.gif

VOIR ZOOM de CENTRAIDER sur notre projet

Histoire du projet

L’expérience réussie du petit jardin près de la pompe à eau potable de l'école d'diély Na est le point de départ de ce projet.
Le petit jardin de la pompe de l'école, né de l’idée de récupérer l’eau perdue lors du puisage, a été confié au vieux gardien Angoulou. Le veil homme s'occupait avec beaucoup d'attention des arbres plantés dans la cour. Nous avons donné à Angoulou un premier bananier, qu'il a planté près de la pompe et protégé par le grillage que nous lui avons fourni.
Ces pompes sont des lieux très fréquentés par les femmes et par les enfants chargés d'approvisionner la famille en eau, lors de leur usage une partie non négligeable de l’eau est perdue. Il suffit de faire un petit drainage pour récupérer cette eau et alimenter un jardin proche.

MINOLTA DIGITAL CAMERA

Le jardin d'Angoulou a prospéré de mois en mois, s'est agrandi, s'est diversifié et donne à l'ancien une production de bananes, papayes et de légumes voir d'autres photos billet Jardins d'Angolou.

Un Partenariat

Depuis plusieurs années, nous mutualisons nos expériences avec l'association Enkadia Sini de St Etienne de Chigny. Nos deux associations de la Région Centre, interviennent au Mali, dans la région de Mopti.

Tout en poursuivant nos Projets respectifs de développement au sein de plusieurs villages en pays dogon ou à proximité de Mopti et de Sofara, nous avons décidé de nous engager ensemble sur certains Projets qui réclament une union des compétences, des moyens techniques et financiers plus importants. Le concours d’Agro Sans Frontière, qui intervient également sur de nombreux Projets en Afrique, sera probablement sollicité.

Le projet 2011-2012

Le projet "Les Jardins d'Angoulou" est le premier que nous menons dans le cadre de ce partenariat : il propose de généraliser l’expérience acquise par l’Association Idiely-Nà Mali - dans un premier temps - sur un certain nombre de pompes entre Nombori et Komokani, soit une dizaine de pompes parmi environ 20 pompes possibles.

Mr Mamoudou Songué, correspondant au Mali pour nos deux associations sera chargé de la logistique et du suivi du projet.

Le projet "Les jardins d'Angoulou" a fait l'objet d'une demande de subvention auprès du Conseil Régional du Centre, déposée par l'association Enkadia Sini. La subvention a été accordée par le Conseil Régional Centre dans le cadre des projets de coopération internationale décentralisée.

Les objectifs :

  • Contribuer à la lutte contre la désertification.
  • Diminuer la vulnérabilité économique et alimentaire des populations du cercle de Mopti, en particulier quelques villages situés au bas de la Falaise de Bandiagara.
  • Diversifier et améliorer les productions agricoles des populations de la zone du projet de façon pérenne et apporter de nouvelles essences d’arbres greffés plus adaptés aux conditions climatiques actuelles et à venir (Contacts IGRISAT de Bamako).
  • Eviter une perte d’eau importante à proximité des pompes à eau et utiliser cette eau pour des plantations.

Démarches:

Mr Mamoudou Songué a organisé des réunions avec les Chefs de différents villages du bas de la Falaise de Bandiagara, entre Nombori et Komokani, tous villages de la commune de DOUROU. Il a présenté le projet d’installation de jardins à proximité des pompes à eau, exposé les objectifs poursuivis et recueillis leurs remarques.

Tous les villages rencontrés à ce jour sont intéressés par le projet. La Municipalité de Dourou a été associée à cette démarche en la personne du Maire ou de Mr Sagara, 1er Adjoint, invités à participer à toutes les réunions.

Les bénéficiaires

Chaque bénéficiaire (homme ou femme) est choisi par le village et est individuellement responsable de son jardin. Les bénéficiaires sont des personnes qui, en raison de leur âge ou de leur état de santé, ne peuvent aller aux champs.
Nos Associations prennent en charge l’acquisition des matériaux (ciment, poteaux, grillage, fil de fer, visserie) et leur transport jusqu’à Dourou. Nous assuront également l’achat des premiers plants et des pots. Les villages bénéficiaires prennent le transport des matériaux entre Dourou et le village concerné, la construction proprement dite du jardin (mise en place de la clôture, mise à disposition du sable et du gravier, plantations) et son entretien ultérieur.
Un " arrangement " sera conclu entre l’agriculteur bénéficiaire du jardin et nos 2 Associations : en " échange " de l’aménagement de son jardin, l’agriculteur devra remettre chaque année une vingtaine de plants d’arbres aux Associations. Chaque bénéficiaire sera pourvu par les Associations d’un certain nombre de pots plastiques (à priori environ une cinquantaine – en fonction du choix des plants) dans lesquels des plantations d’arbres devront être effectuées chaque année.

Nous nous engageons à donner ces arbres aux agriculteurs du voisinage afin qu'ils soient replanter sur des sites choisis par les Chefs de village.

Impacts  :

  • Accroître l’autonomie alimentaire des villageois participants au Projet.
  • Favoriser la mise en place d’une ressource boisée .
  • Aider à améliorer les capacités productives à court, moyen ou long terme.
  • Apporter de nouvelles méthodes de culture et des essences d’arbres plus adaptées.
  • Favoriser la passation du savoir : le Vieux transmettant ses connaissances aux plus jeunes.

Voir dans Les Jardins d'Angoulou
Voir dans Actus Février 2012 Yéné premier village du projet